Le café améliore la santé du microbiote intestinal

De nouvelles recherches suggèrent que boire plus de café favorise une population microbienne intestinale plus saine.

 

Par La Rédaction Avec MedicalNewsToday

 

Mise à jour le 14/11/2019 | Publié le 14/11/2019

Le café améliore la santé du microbiote intestinal

Bien que les effets stimulants de la caféine sur le métabolisme soient largement connus, de nouvelles recherches suggèrent que les buveurs de café possèdent une population microbienne intestinale plus saine.

 

Le microbiote intestinal protège contre les pathogènes, synthétise certaines vitamines, participe au développement, à la maturation et la régulation du système immunitaire, promeut l'angiogenèse (processus de croissance de nouveaux vaisseaux sanguins à partir de vaisseaux préexistants), influence le contrôle du poids, fermente certaines fibres en Acides Gras à Chaînes Courtes (AGCC) et communique continuellement avec le Système Nerveux Central.

 

Une nouvelle étude [1] réalisée par le Baylor College of Medicine a analysé les biopsies de 34 personnes ayant subi une colonoscopie afin de mieux comprendre la relation entre la caféine et le microbiote intestinal du côlon.

En extrayant l'ADN microbien de divers segments le long du côlon et en effectuant une analyse de séquençage d'ARNr 16s, les chercheurs ont été en mesure de comparer la consommation de café à la présence de divers microbes dans le microbiote intestinal, selon Medical News Today.

Aux fins de l'étude, une consommation élevée de café était considérée comme étant d'au moins 82,9 milligrammes par jour, tandis qu'une faible consommation quotidienne de café était considérée comme étant inférieure à ce nombre.

Une tasse de café moyenne est d'environ 95 milligrammes.

L'étude a révélé qu'une forte consommation de caféine est liée à une présence accrue de Faecalibacterium et de Roseburia, deux types de bactéries aux propriétés anti-inflammatoires. Il y avait également des niveaux inférieurs d'Erysipelatoclostridium ramsium (E. ramosum) un type de bactéries potentiellement dangereuses.

La baisse de consommation de café était liée à des niveaux plus élevés d' E. Ramosum, que certaines études ont liées au syndrome métabolique et à l'augmentation de l'obésité induite par l'alimentation, bien que les niveaux appropriés de cette bactérie soient considérés comme faisant partie d'un microbiome intestinal en bonne santé.

Notamment, les participants à l'étude avaient des régimes variés, ce qui suggère que ces résultats sont étroitement liés à leur consommation de café.

Les résultats de l'étude ont été présentés récemment à la réunion scientifique annuelle 2019 du American College of Gastroenterology, à San Antonio.

De plus en plus de recherches démontrent les avantages pour la santé de boire du café Boire une tasse peut combattre les mauvaises graisses [2], atténuer l'inflammation [3] liée à l'obésité ou même protéger le cerveau jusqu'à un âge avancé.

En outre, boire au moins trois tasses de café par jour peut préserver la santé et la souplesse des artères [4] en empêchant l'accumulation de calcium et en évitant le risque de caillots.

Le café pourrait également aider à lutter contre le diabète en améliorant le contrôle de la glycémie et en maintenant le foie en bonne santé.

 

Références:

[1] Coffee drinkers have healthier gut microbiotas

[2] Caffeine exposure induces browning features in adipose tissue in vitro and in vivo

[3] Phenolic compounds from coffee by-products modulate adipogenesis-related inflammation, mitochondrial dysfunction, and insulin resistance in adipocytes, via insulin/PI3K/AKT signaling pathways

[4] Coffee Consumption and Coronary Artery Calcium Score: Cross‐Sectional Results of ELSA‐Brasil

[5] Caffeine-inducible gene switches controlling experimental diabetes

 

 

Envoyez à un amiEnvoyer à un ami

 


A LIRE ÉGALEMENT