[ Fermer X ]

Les conseils des meilleurs experts

GRATUITEMENT

Inscrivez-vous à notre lettre d'information et recevez ce guide en cadeau

Vous pouvez annuler votre abonnement automatiquement à tout moment.

 

Un antidouleur naturel à très large action aux effets comparables du CBD du cannabis

Le palmitoyléthanolamide, ou PEA, un composé qui a des effets analgésiques, anti-inflammatoires et neuroprotecteurs.

 

Par La Rédaction

 

Mise à jour le 17/02/2021 | Publié le 17/02/2021

 

Un antidouleur naturel à très large action aux effets comparables du CBD du cannabis

Le palmitoyléthanolamide (PEA) est synthétisé dans l’organisme à partir de l’acide palmitique, un acide gras de type oméga-6 et il se trouve également dans un certain nombre d'aliments courants, notamment le lait de vache, le lait maternel, les haricots, les pois, les tomates, la luzerne, le maïs, les arachides, il est particulièrement abondant dans la lécithine de soja.

 

Le PEA augmente dans l'organisme les niveaux d'anamdamide, un endocannabinoïde qui régule la douleur, l'inflammation et favorise le sommeil. C'est donc un composé endogène qui aide à stimuler la production d'endocannabinoïdes dans le corps.

Pour lutter contre la douleur, l'organisme doit disposer d'un taux suffisant de PEA et il est possible de compenser et de restaurer les niveaux épuisés dans l'organisme par un complément nutritionnel.

On compare régulièrement le PEA au CBD du cannabis, car ils agissent sur des voies similaires. Avec plus de 21 études cliniques, le PEA est considéré comme une alternative sûre et cliniquement validée. Le PEA est devenu un choix pertinent pour cibler la santé des articulations, la récupération sportive, l'inflammation, la relaxation, le sommeil et comme substitut des analgésiques classiques.

Le PEA peut aider à favoriser un sommeil réparateur grâce à l'activation des récepteurs CB1 qui procurent un effet calmant induisant le sommeil. Il peut également augmenter le sommeil paradoxal réparateur, la phase de sommeil profond, également connu sous le nom de ``mouvement oculaire rapide''.

Le PEA agit sur le système nerveux central et sur le système nerveux périphérique, il active le récepteur alpha par les proliférateurs de peroxysomes (PPAR-alpha), des facteurs de transcription localisés dans le noyau cellulaire, capables d’activer et désactiver les gènes qui contrôlent la douleur et l’inflammation. Les PPAR jouent également un rôle dans l’obésité et le métabolisme du glucose.

En activant cette protéine clé, le PEA arrête l'activité des gènes pro-inflammatoires et la production de nombreuses substances inflammatoires. Le PEA réduit l'activité du gène FAAH qui décompose le cannabinoïde naturel anandamide. Cela augmente les niveaux d'anandamide calmant dans le corps, aidant à combattre la douleur et à augmenter la relaxation. Il peut également activer les récepteurs cannabinoïdes (CB2 et CB1).

Le PEA est également reconnu pour sa capacité à avoir un impact positif sur la qualité du sommeil, et simultanément, une multitude d'études ont montré sa capacité à soutenir la santé immunitaire.

 

Une similitude avec le CBD du cannabis

Le PEA produit des effets similaires à l’activation classique des récepteurs CB1 et CB2 par des phytocannabinoïdes tels que le THC et le CBD. La structure chimique du PEA est très proche de celle des endocannabinoïdes (EC), encore plus que les phytocannabinoïdes que l'on retrouve dans le chanvre et le cannabis. Les similarités structurales permettent au PEA de produire des effets similaires à ceux des EC et de renforcer les effets des phytocannabinoïdes exogènes.

L'utilisation de cannabinoïdes (CBD) est confrontée à des problèmes de légalité dans de nombreuses régions du monde, ce qui a ouvert la voie à des solutions alternatives de gestion de la douleur anti-inflammatoire telles que le palmitoyléthanolamide (PEA).

Cependant, cela ne signifie pas que le PEA n'est qu'une alternative. Dans les endroits où les cannabinoïdes ne rencontrent aucun problème de réglementation, le PEA peut être utilisé en combinaison avec du CBD pour augmenter les effets bénéfiques.

 

Le système endocannabinoïde

Dans les années 1990, les scientifiques ont découvert les endocannabinoïdes, les molécules naturelles de type cannabis produites par l'organisme. Ces endocannabinoïdes sont des neurotransmetteurs produits dans le système endocannabinoïde (ECS). L'exploration de l'ECS a démontré qu'il a des actions complexes dans pratiquement tous les organes, le système immunitaire et le système nerveux du corps.

L'ECS aide à équilibrer et à maintenir de nombreux systèmes physiologiques tels que la mémoire, la douleur, l'humeur, l'appétit, le stress, le sommeil, la fonction immunitaire et plus encore. Le but de l'ECS est d'aider le corps à maintenir l'homéostasie.

L'ECS se compose des cannabinoïdes endogènes (endocannabinoïdes), des récepteurs cannabinoïdes et des enzymes qui synthétisent et dégradent les endocannabinoïdes. Ces récepteurs cannabinoïdes se trouvent dans notre peau, nos cellules immunitaires, nos os, nos tissus adipeux, nos reins, notre tube digestif, notre foie et divers autres endroits du corps. Deux récepteurs, appelés CB1 et CB2, interviennent dans de nombreux effets des cannabinoïdes et des endocannabinoïdes au sein du système nerveux central.

 

Un antidouleur pour de nombreuses affections

Les effets antalgiques procurés par l'action du PEA incluent une diversité d'affections:

  • neuropathies périphériques (diabétique ou induite par la chimiothérapie)
  • le syndrome du canal carpien
  • sciatiques
  • l'arthrose
  • les lombalgies
  • le syndrome de chirurgie du dos
  • douleurs dentaires
  • douleurs neuropathiques en cas d'accident vasculaire cérébral
  • sclérose en plaques
  • douleurs pelviennes chroniques
  • douleurs post-herpétiques névralgie
  • douleurs vaginales.

 

Syndrome du côlon irritable, maladie de Crohn et colite ulcéreuse

Le tractus gastro-intestinal dispose d’une forte concentration de récepteurs de cannabinoïdes spécifiques de l’AEA et du 2 – AG qui servent au maintien de l’homéostasie intestinale et à moduler la motilité intestinale et la sécrétion d’enzymes digestives. Ceux-ci jouent un rôle clé dans les maladies inflammatoires intestinales, dont les maladies inflammatoires de l’intestin, telles que la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse, et le syndrome du côlon irritable.

 

Protection des complications dans la grippe et les affections respiratoires

Des études ont démontré l’efficacité du PEA dans la réduction des symptômes et des jours de maladie de malades atteints de grippe ou d'affection respiratoire.

Dans six études, le PEA a montré des effets positifs en réduisant les symptômes et les jours de maladie. La diminution de l’incidence et la fréquence d’infections respiratoires suggèrent que le PEA pourrait être un moyen efficace de prophylaxie contre la grippe.

 

Conclusion

Des résultats prometteurs pour le PEA ont été rapportés dans divers essais cliniques dans lesquels le composé a été évalué pour son efficacité et sa sécurité.

À ce jour, plus de 20 essais cliniques positifs avec PEA ont été présentés et revus en détail, avec un total de près de 2000 patients traités.

Probablement en raison du fait que le PEA est un modulateur endogène ainsi qu'un composé dans les aliments, comme les œufs et le lait, aucun effet secondaire grave n'a été signalé, ni d'interactions médicamenteuses.

La posologie utilisée dans les différentes études variaient entre 400 et 1200 mg quotidiennement.

 

Références

Therapeutic utility of palmitoylethanolamide in the treatment of neuropathic pain associated with various pathological conditions: a case series

La palmitoiletanolamida (Normast) en el dolor neuropatico cronico por lumbociatalgia de tipo compresivo: estudio clinico multicentrico.

Palmitoyléthanolamide vs AINS dans le traitement de la douleur TMJD.

Palmitoylethanolamide: A Natural Body-Own Anti-Inflammatory Agent, Effective and Safe against Influenza and Common Cold

 

 

Envoyez à un amiEnvoyer à un ami

 



A LIRE ÉGALEMENT